Créer un site internet

Fake News Médias = Ennemis du Peuple

Les médias sont les ennemis du peuple.

https://www.youtube.com/watch?v=xbR8nL6eD6Y&feature=youtu.be&fbclid=IwAR1Lf6HXyAYbeCftRNxM057LOwofXD02ioy66AWdCxCaM95is7n5f6rkBJc

Opération Mockingbird: un tiers du budget de la CIA alloué aux opérations de PROPAGANDE MEDIATIQUE


Environ un tiers du budget total de la CIA a été affecté à des opérations de propagande dans les médias ... On parle de centaines de millions de dollars par an rien que pour cela ... près d'un milliard de dollars sont dépensés chaque année par les États-Unis pour propagande secrète. "- Témoignage de William Schaap au Congrès 252

En 1948, les États-Unis lancent le Plan Marshall, une initiative visant à aider l'Europe dévastée à se relever de la guerre. La CIA a décidé de détourner des fonds pour créer le Bureau de la coordination des politiques, qui deviendrait la branche des actions secrètes de l’Agence. 253

C'est dans le cadre de ce programme qu'Opération Mockingbird, une campagne de propagande nationale visant à promouvoir les vues de la CIA auprès des médias, a été lancée. Dès le début,L'opération Mockingbird était l'une des opérations les plus sensibles de la CIA, le recrutement de journalistes et la formation d'officiers du renseignement à des fins de propagande étant généralement effectués par le directeur Allen Dulles lui-même ou par ses pairs directs . 254
 

C'est une fausse croyance que la CIA a "infiltré" des institutions médiatiques involontaires. Le recrutement de journalistes se faisait souvent avec la complicité de la direction et des propriétaires. L’ancien directeur de la CIA, William Colby, a déclaré lors des audiences d’investigation du comité de l’église: «Allons aux directions.

Le New York Times, Newsweek, Associated Press et le Miami Herald sont parmi les organisations qui apporteraient leur aide aux efforts de propagande. La couverture des agents de la CIA faisait partie de la politique du New York Times, définie par leur dernier éditeur, Arthur Hays Salzberger. 255

Le comité d'enquête de Frank Church, officiellement intitulé "Comité restreint d'étude des opérations gouvernementales en matière de renseignement", a révélé de nombreuses preuves concernant l'opération Mockingbird et conclu que:

"La CIA entretient actuellement un réseau de plusieurs centaines d'individus étrangers. dans le monde entier qui fournissent des renseignements à la CIA et tentent parfois d’influencer l’opinion par le biais de propagande secrète, ces personnes fournissant à la CIA un accès direct à un grand nombre de journaux et de périodiques, à de nombreux services de presse et agences de presse, à la radio et aux médias. chaînes de télévision, éditeurs de livres commerciaux et autres médias étrangers. " 256


Carl BernsteinLe journaliste, célèbre pour son excellente enquête sur le scandale du Watergate, a écrit:

«(Joseph) Alsop est l’un des quelque 400 journalistes américains qui ont secrètement effectué des missions au service de la Central Intelligence Agency , selon la même source. documents conservés au siège de la CIA. Certaines des relations de ces journalistes avec l'Agence étaient tacites; certains étaient explicites. Il y a eu coopération, accommodement et chevauchement. Les journalistes fournissaient une gamme complète de services clandestins, allant de la simple collecte de renseignements à l’intermédiaire d’espions dans les pays communistes.

Les journalistes ont partagé leurs cahiers avec la CIA. Les rédacteurs ont partagé leurs personnels. Certains journalistes étaient des lauréats du prix Pulitzer, des journalistes distingués qui se considéraient comme des ambassadeurs sans portefeuille pour leur pays .

La plupart étaient moins exaltés: les correspondants étrangers qui trouvaient que leur association avec l'Agence contribuait à leur travail; tireurs et pigistes qui s’intéressaient autant au commerce de l'espionnage qu'au dépôt d'articles; et, la plus petite catégorie, les employés à temps plein de la CIA se faisant passer pour des journalistes à l'étranger. Les documents de la CIA montrent que, dans de nombreux cas, des journalistes étaient engagés pour accomplir des tâches pour la CIA avec le consentement des directions des principales agences de presse américaines. »257

Bien qu'une majorité des opérations de Mockingbird aient eu lieu à l'étranger, l'objectif était d'avoirhistoires percutantes à faire circuler dans la presse américaine . Les relations avec les principales institutions de presse américaines ont certainement contribué à cet objectif.

Bernstein répertorie le New York Times, CBS et Time inc. comme les relations les plus productives développées par l’agence. Ils ont également créé des organisations de façade à l'étranger qui maintenaient publiquement une apparence de presse libre mais qui étaient gérées de manière privée par l'agence. Le Rome Daily American, détenu à 40% par la CIA pendant trois décennies, en est un exemple. 258

Une autre stratégie consistait à développer des relations avec de grands propriétaires de médias connus pour abriter des points de vue de droite, tels que William Paley de CBS, puis à transmettre des informations à des journalistes, des acteurs et des scénaristes partageant des points de vue de gauche. Des informations ont également été transmises à des membres du Congrès amis tels que Joseph McCarthy. Ces hommes et ces femmes seraient alors inscrits sur la liste noire de l'industrie.

Lee J. Cobb était l'un de ces acteurs qui figurait sur la liste noire et se souvenait de son expérience:

«Lorsque les installations du gouvernement des États-Unis sont utilisées par un individu, cela peut être terrifiant. La liste noire n’est que le premier jeu: être privé de travail. Votre passeport est confisqué. C'est mineur. Mais ne pas être capable de bouger sans se faire prendre est une autre chose. Après un certain point, il devient une menace implicite et articulée, et les gens succombent.

«Ma femme l'a fait et elle a été institutionnalisée. En 1953, le HCUA (comité des activités de la Chambre des États-Unis) a passé un accord avec moi. J'étais assez usée. Je n'avais pas d'argent. Je ne pouvais pas emprunter. J'ai eu les frais de prendre soin des enfants. Pourquoi est-ce que je soumets mes proches à cela? Si cela vaut la peine de mourir, et je suis aussi idéaliste que le prochain. Mais j’ai décidé que cela ne valait pas la peine de mourir, et si ce geste était le moyen de sortir du pénitencier, je le ferais. Je devais redevenir apte au travail. »259

La CIA est allée jusqu'à écrire des scripts pour Hollywood . Un exemple intéressant est le financement de la version cinématographique d’ Animal Farm en 1954, un livre écrit un peu moins de dix ans plus tôt par George Orwell et qui avait connu un grand succès commercial.

Le problème pour la CIA était qu’Orwell était un socialiste et son livre s’attaquait à la fois au capitalisme et au communisme. Pour éviter ce conflit, la CIA a modifié la fin de la version hollywoodienne pour présenter le capitalisme sous un jour plus positif. 260
 

 


La surveillance nationale a également été utilisée pour les journalistes ayant publié des documents classifiés. Dans un exemple, un poste de surveillance physique a été installé dans un hôtel Hilton face au bureau de l'écrivain du Washington Post, Michael Getler. 261

L'opération défie la charte de la CIA, qui interdit spécifiquement l'espionnage domestique. L’opération visait de nombreux membres du corps de presse de Washington et a été approuvée par John F. Kennedy lui-même, en coordination avec le directeur de la CIA, John McCone. 262

Un document de la CIA indique:«Obtenez des livres publiés ou distribués à l'étranger sans révéler aucune influence américaine, en subventionnant secrètement des publicistes ou des libraires étrangers ... Obtenez des livres publiés pour des raisons opérationnelles, quelle que soit leur viabilité commerciale». Le comité d'église a conclu que plus de 1000 livres avaient été publiés sous cette directive. 263

Certains journalistes d'investigation ont affirmé que l' opération Mockingbird n'avait pas pris fin en 1976, comme le prétend la CIA. Par exemple, en 1998, le chercheur Steve Kangas a affirmé que le milliardaire conservateur Richard Mellon Scaife, qui dirigeait Forum World Features, était un atout de la CIA et l’utilisait pour diffuser de la propagande aux fins de diffusion aux États-Unis . 264

Kangas sont morts avec une balle dans la tête, dans le bureau de Richard Scaife. Il a été décidé de se suicider, bien qu'il y ait eu des divergences dans le rapport de police et l'autopsie. 265

La conclusion du comité d'église reflète avec exactitude les problèmes liés à l'opération Mockingbird:

«En examinant l'utilisation passée et actuelle de la CIA par les médias américains, le comité trouve deux motifs d'inquiétude. Le premier est le potentiel, inhérent aux opérations médiatiques secrètes, de manipuler ou d’induire le public américain en erreur. Le second est le préjudice porté à la crédibilité et à l'indépendance d'une presse libre, qui pourrait être causé par des relations secrètes avec les journalistes américains et les organisations de médias. ”266

S'il est déplorable que les citoyens des pays soient soumis à un média appartenant à l'État, ils peuvent au moins être conscients des biais et filtrer les informations en conséquence. On nous a appris depuis le début que la presse américaine était libre de toute ingérence du gouvernement. Dans une situation où la manipulation est complètement secrète, le public américain n’a pas été informé de la propagande qu’il ingère depuis des décennies. Source: Wanttoknow.info / Références: 252 Témoignage disponible ici . 253 Sallie Pasani «La CIA et le plan Marshall», extrait disponible ici . 254 Rolling Stone Magazine, « La CIA et les médias », 20 octobre 1977 255 Ibid. 256 













Rapport final du comité spécial chargé d'étudier les opérations du gouvernement en matière de renseignement . Avril 1976.

257 Rolling Stone Magazine, « La CIA et les médias », 20 octobre 1977

258 Article Wikipedia sur le Rome Daily Américain

259 Article Wikipedia sur Lee J. Cobb

260 John Simkin, « Opération Mockingbird ».

261 New York Times, « Projet Mockingbird: Espionnage des reporters », 26 juin 2007

262 Ibid.

263 Rapport final du Comité restreint chargé d'étudier les opérations du gouvernement en matière de renseignement . Avril 1976.

264 Steve Kangas, “Une chronologie des atrocités de la CIA . »

265 John Simkin,« Steve Kangas ».

266 Rapport final du Comité restreint chargé d'étudier les opérations du gouvernement en matière de renseignement . Avril 1976.

 

http://humansarefree.com/2019/10/operation-mockingbird-third-of-cia.html?m=0&fbclid=IwAR0ZoHhuXiZDldArwfC0YofJARNwL0Yaip-yfxkRDkrVzSVe5KZNya6Yb-o

 

Déontologie : l’AFP possède une agence de com’ en contrat avec des multinationales (McDonald’s, Coca Cola, etc.)

 jeudi 16 janvier 2020

https://lemediapourtous.fr/deontologie-lafp-possede-une-agence-de-com-en-contrat-avec-des-multinationales-mcdonalds-coca-cola-etc/?utm_medium=lmpt&utm_source=onesignal

48381198 10155746220756712 3527118768012525568 n 1

CNN enregistre le plus faible taux d'écoute de trois ans au milieu du drame de l'impeachment

 

https://dailycaller.com/2019/12/05/cnn-impeachment-ratings-trump/

49949215 2184044914994180 2236081496102273024 n 1

 

Le Républicain D. Nunes explique pourquoi il va poursuivre CNN pour 435 M. US$

#FakeNewsMédia #CorruptMédia #VeryFakeNews

#ThisPeopleAreStupid

https://www.youtube.com/watch?v=MAOwoPQ22oo

 

 

Plus de 300 annonces de la campagne Trump supprimées par Google et Youtube

Suivez CollinRugg 

Publié le 2 décembre 2019 dans Politique

Selon un rapport publié récemment par 60 Minutes , Google et Youtube ont retiré plus de 300 publicités de la campagne du président Trump 2020 pour "violation" de leurs conditions d'utilisation.

Les journalistes n'ont pas trouvé de raison apparente pour laquelle les publicités ont été retirées. «Nous avons trouvé très peu de transparence dans le rapport de transparence», a déclaré 60 Minutes

Découvrez ce que CBS News a rapporté:

La correspondante de 60 Minutes, Lesley Stahl, a demandé à Wojcicki: «Avez-vous supprimé les annonces du président Trump?», A déclaré le PDG de YouTube: «Certaines annonces du président Trump n'ont pas été approuvées pour être diffusées sur Google ou YouTube. Wojcicki a ajouté: «Eh bien, ils sont disponibles dans notre rapport de transparence."

En réponse aux préoccupations soulevées après le cycle électoral de 2016, Google et YouTube, comme Facebook, conservent une archive interrogeable des publicités politiques diffusées sur le site.

60 minutes a examiné les archives pour en savoir plus sur les publicités politiques problématiques du président Trump. Nous avons constaté que plus de 300 annonces vidéo avaient été supprimées par Google et YouTube, principalement au cours de l'été, pour violation de la politique de l'entreprise. Mais les archives ne détaillent pas quelle politique a été violée. Était-ce une violation de copyright? Un mensonge ou une inexactitude extrême? Grammaire défectueuse? Mauvaise ponctuation? C'est vague. Les annonces jugées offensantes ne peuvent pas être diffusées. Nous avons trouvé très peu de transparence dans le rapport de transparence.

La campagne Trump a fermement condamné les plateformes de médias sociaux pour leur censure constante avant les élections de 2020.

À la fin du mois de novembre, Google a annoncé qu’il cesserait d’autoriser les annonceurs à utiliser les données de vote pour créer leurs annonces.

«Nous limitons le public ciblé par les annonces électorales aux catégories générales suivantes: âge, sexe et emplacement général (niveau du code postal)», a déclaré un porte-parole de Google. "Les annonceurs politiques peuvent, bien sûr, continuer à faire du ciblage contextuel, par exemple en diffusant des annonces à des personnes qui lisent ou regardent une histoire sur, par exemple, l'économie."

Le directeur de campagne du président Trump, Brad Parscale, s'est assuré de déchiqueter Google dans un tweet, en notant comment la règle change avec "une conséquence directe pour supprimer la participation électorale".

"On ne peut nier que le président Trump et sa campagne ont construit la plus grande opération numérique de toute la politique et que la décision de Google aura un impact disproportionné sur l'opération Trump et sur tous les candidats et organisations républicains qui en tirent la force", a déclaré le président. déclaration ci-jointe lue.

"De plus, étant donné les cas de plus en plus nombreux et documentés de partis pris anti-conservateurs dans la Silicon Valley, nous sommes très sceptiques quant à l’application impartiale de cette interdiction aux organisations conservatrices et aux organisations libérales.

"Google a pris une décision extrêmement mauvaise qui conduira à des électeurs moins informés, à une participation des électeurs moins importante et à la répression des électeurs", a conclu le communiqué, invitant Google à "annuler immédiatement sa décision".

https://trendingpolitics.com/over-3-trump-campaign-ads-taken-down-by-google-and-youtube/?utm_source=pushcrew&utm_medium=ilmf&utm_campaign=pushcrew&_p_c=1

 

Pas de coupes budgétaires massives prévues par Macron

 

Accrochez-vous : la somme versée cette année par l’État français aux différents acteurs (publics) du secteur audiovisuel est de : 3,789 milliards d’euros.

Sur ces 3,789 milliards d’euros (en page 8 de ce document d’une centaine de pages), le jackpot revient à France Télévisions qui va toucher un pactole de 2,481 milliards d’euros soit un peu plus de 65% du budget total alloué à l’audiovisuel. Il faut bien dire qu’avec ses sept chaines de télévision et près de 10.000 employés rémunérés à temps plein, il est logique que ce groupe perçoive la plus grande part du gâteau. Radio France perçoit la coquette somme de 599,6 millions d’euros. Il s‘agit des deux mastodontes en charge de la propagande d’État et ils sont donc rémunérés en conséquence. Il reste donc sur ce budget « seulement » 700 millions d’euros.

Arte perçoit la somme de 281,11 millions d’euros, il faut bien ça pour rémunérer Bernard-Henri Lévy qui est président du conseil de surveillance d’Arte France (on est jamais mieux servi que par soi-même). Nous faisons remarquer qu’en comparaison l’INA perçoit 88 millions d’euros pour son fonctionnement, alors qu’il s’agit des archives nationale de l’audiovisuel, une entité autrement plus noble qui garde en mémoire ce que fut jadis la France, nous réservant au passage quelques surprises lorsque nous tombons par hasard sur ces précieux documents télévisuels.

 

 

Quand à TV5 Monde, le groupe voit son budget maintenu à 77,75 millions d’euros malgré la baisse de la redevance télé.

Nous voyons donc que la redevance télé (qui baisse de 1€ par foyer cette année, merci Macron !) continue d’alimenter le “quatrième pouvoir”, à savoir les médias, malgré la très faible confiance que leur accordent les Français. Les médias ne sont que marginalement concernés par les coupes budgétaires massives que Macron, sur injonction de l’Union Européenne, impose aux urgences, aux pompiers, aux retraités, etc. Normal : c’est eux qui sont chargés de faire passer la pilule aux Français !

Le Média pour Tous n’est pas mentionné dans ce document de plus de 110 pages sur la répartition des subventions et nous nous en félicitons : nous ne sommes financés que par nos contributeurs et c’est un gage d’indépendance totale vis à vis de tout pouvoir, qu’il soit politique ou économique.

Merci à vous tous !

Le Média pour Tous

https://lemediapourtous.fr/38-milliards-deuros-le-cout-monstrueux-de-laudiovisuel-pour-les-francais/?utm_medium=lmpt&utm_source=onesignal

42475518 1377416175725569 6014387556655824896 n

18.octobre.2019 // Les Crises

En caméra cachée, une taupe lance l’alerte et dénonce le plan de Google pour empêcher un nouveau « scénario Trump » en 2020.

https://www.les-crises.fr/en-camera-cachee-une-taupe-lance-l-alerte-et-denonce-le-plan-de-google-pour-empecher-un-nouveau-scenario-trump-en-2020-par-christian-hartsock/?fbclid=IwAR2Fn7A2gzAcJG7WBkHDH1SXp5GGZBrnpCcWMYeio6oQjk123HM6OmFqN3c

 

68670404 1620381731429746 4225273179515387904 n

LA CONFIANCE DANS LES MÉDIAS EN CHUTE LIBRE EN FRANCE

http://www.libreactu.fr/la-confiance-dans-les-medias-en-chute-libre-en-france/

65973760 363515337691410 5308645690287587328 n

ÉTATS-UNIS

Les médias américains omettent de parler de parties cruciales de la transcription entre Trump et Zelensky

PAR ZACHARY STIEBER

27 septembre 2019

CNNMSNBC, NPR, Fox News, le Washington Post et ABC figurent parmi les médias qui ont coupé des parties cruciales de la transcription de l’appel entre le président Donald Trump et le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

CNN à deux reprises le 25 septembre, après la publication de la transcription, a coupé 540 mots entre une phrase de la transcription et une autre sans préciser qu’il y avait quelque chose entre les deux phrases.

Le montage trompeur a commencé par une ligne du président Trump?: « J’aimerais que vous nous fassiez une faveur. » CNN a alors immédiatement placé une autre ligne?: « On parle beaucoup du fils de Biden, on dit que Biden a stoppé les accusations et que beaucoup de gens veulent en savoir plus à ce sujet, alors si vous pouvez faire tout ce que vous pouvez avec le procureur général ce serait formidable ».

Il n’y avait pas d’ellipses ni de commentaires précisant que les deux phrases ne figuraient pas dans le même paragraphe de la transcription, faisant croire que le président Trump a demandé la collaboration du président Ukrainien pour sa réélection.

Après avoir demandé une faveur à Zelensky, Trump a en réalité déclaré?: « J’aimerais que vous découvriez ce qui s’est passé avec toute cette situation en Ukraine, on dit que Crowdstrike… », faisant référence à l’entreprise liée à l’ingérence Russe dans les élections de 2016, afin de tirer tout cela au clair, ce qui est totalement différent de l’information relayée par les médias américains ci-dessus.

Katy Tur, de MSNBC, a également combiné les deux mêmes phrases malgré le grand écart entre elles, sans le noter.

Voir la transcription complète de l’appel ici.

Voir l'image sur Twitter

À NPR, qui est financée par des fonds publics, des ellipses ont été placées entre la phrase « J’aimerais que vous découvriez ce qui s’est passé avec toute cette situation en Ukraine » et « On parle beaucoup du fils de Biden » et du reste de la phrase susmentionnée.

Les ellipses représentent 526 mots.

Shep Smith de Fox News a déclaré: « J’aimerais que vous nous fassiez une faveur » avant de dire que Trump a exhorté Zelensky à collaborer avec le procureur général William Barr et l’avocat de Trump, Rudy Guliani, pour enquêter sur Biden, sans mentionner Crowdstrike.

Le Washington Post, accusé d’avoir publié une fausse histoire mercredi, a également supprimé les parties cruciales de la transcription en première page de son journal, en passant de la phrase « faveur » à la phrase « Biden » et en omettant la référence à Crowdstrike.

D’autres histoires à propos de la transcription ont été révisées après coup. ABC a révisé une histoire qui prétendait initialement que Trump avait exhorté Zelensky à huit reprises d’enquêter sur Biden. L’histoire parle maintenant des 8 fois où « Trump a exhorté le dirigeant ukrainien à aider aux enquêtes », mais sans qu’aucune correction ni note de l’éditeur n’ait été ajoutée.

Front pages of @nytimes and @washingtonpost for Thursday, September 26, 2019.

Voir l'image sur Twitter

Voir l'image sur Twitter

 

Mollie Hemingway, rédactrice en chef chez The Federalist et fréquemment critique médiatique, était parmi ceux qui s’interrogeaient sur le fait que tous les médias supprimaient les références à Crowdstrike.

« La faveur?? Aidez le ministère de la Justice à enquêter sur l’ingérence de l’Ukraine dans les élections de 2016 », a-t-elle déclaré en partageant des photos des premières pages du Washington Post et du New York Times.

« Aucun de ces titres ne décrit cela avec précision. Un – grand – exemple de la corruption de nos médias politiques, qui se poursuit et alimente l’effort de destitution contre son ennemi politique le plus détesté. »

fr.theepochtimes.com/medias-americains-ont-omis-parties-cruciales-de-transcription-entre-trump-zelensky-1042249.html

James O'Keefe@JamesOKeefeIII

BREAKING: Field Production Supervisor @CNN Gerald Sisnette: “The Only Way This Will Go Away is When He (Trump) Dies. Hopefully Soon.”

Embedded video

13K

3:45 PM - Oct 17, 2019

Twitter Ads info and privacy

12.9K people are talking about this

 

 

https://trendingpolitics.com/trump-slaps-cnn-with-major-lawsuit-after-leaked-videos-prove-bias/?utm_source=pushcrew&utm_medium=ilmf&utm_campaign=pushcrew&_p_c=1

Nouvelle opération de censure de Facebook au prétexte des "discours de haine" et du "suprémacisme blanc", mais visant à censurer le mouvement Q et QAnon.

Facebook voulant lutter contre le ''terrorisme" interdira les liens vers les forums 4chan et 8chan (où publiaient Q et la communauté Qanon) au motif que les responsables des fusillades à Dayton & El Paso aux États-Unis, auraient posté sur ces plateformes et que selon un ''journaliste'', la mort d'Epstein y a été annoncée 40 minutes avant (qui pouvait avoir cette information 40 mn avant sa publication officielle ?).

==== Message de Dan ad Lumen (QAnon français) ====

Suite aux fusillades à Dayton & El Paso aux États-Unis, l'état profond, les démocrates et les médias se sont mis à attaquer 8chan sous prétexte que ça fait deux fois que des tueurs en masse y "publient" leur "manifeste" de "suprémaciste blanc".

Les gens intelligents savent que Facebook n'était pas responsable quand quatre noirs (à Chicago en 2017) ont kidnappé un jeune blanc handicapé mental et ont diffusé en direct sur facebook alors qu'ils le battaient. 3 sur 4 sont encore en prison aujourd'hui.

Non, 8chan a été attaqué uniquement parce que Q poste dessus. C'est tout.

Q, c'est une opération montée avec une précision militaire. 8chan est hébergé par Del Rey Technologies, un contracteur de la défense. On en a parlé dans le message no 2166 (2167 corrigé) quand Reddit ont fermé la porte à Q et que le tout s'est déplacé sur VOAT.

Croyez-vous réellement qu'une opération militaire qui est basée sur la communication de masse par Internet n'a pas prévu le coup?

Ce n'est que pour exposer les ennemis et les placer dans un climat de confiance qu'une solution n'est pas encore présentée au grand public. Quand l'équipe Q sera prête, vous pouvez être certain que nous le sauront.

D'ici là, attention aux imitations ou aux tentatives de détourner le mouvement. La mise en place d'une page 8chan sur ZeroNet (avec ses sous-pages comme QResearch) n'est PAS quelque chose que Q a mis en place car nous le saurions immédiatement.

Q nous a déjà dit dans son message 64 "Si les lumières venaient à s'éteindre, sachez que nous sommes en contrôle."

==== Traduction Gogole de l'article posté sur Breitbart ====

Facebook interdira les liens à 4chan et 8chan au motif de la répression contre "l'extrémisme" - Par The Associated Press

Facebook a promis au sous-comité de la Chambre sur le renseignement et la lutte contre le terrorisme d'interdire certains liens vers les forums électroniques 4chan et 8chan, dans le cadre d'une réforme de ses règles relatives à «la haine et l'extrémisme».

Selon le New York Times [https://www.nytimes.com/…/facebook-hate-speech-extremism.ht…], l'interdiction couvrira toutes les sections de 8chan et 4chan qui sont «dédiées à la distribution de contenus ignobles».

Via NYTimes [https://www.nytimes.com/…/facebook-hate-speech-extremism.ht…] :

Dans une lettre adressée mardi au représentant de New York, Max Rose, président de la sous-commission du renseignement et de la lutte contre le terrorisme du Comité de la Chambre sur la sécurité intérieure, Facebook a également déclaré qu'il "bloquait les liens vers des sites dédiés à la distribution sur 8chan et 4chan du contenu vil. » Cela inclut tout le contenu du fameux conseil de 8chan / Pol, une page connue pour le trafic de discours violents et racistes.

8chan est un forum de discussion décentralisé qui permet aux utilisateurs de créer de manière anonyme des forums de discussion pour discuter de tout sujet protégé en vertu du premier amendement. Il a attiré une attention croissante du public ces dernières années en raison du fait qu'un certain nombre de tireurs de masse ont anonymement publié leurs plans sur le site Web.

Le site est une retombée de 4chan, un site qui a mis en incubation plusieurs mouvements politiques importants, y compris le groupe hacktiviste et de protestation "anonymous". Initialement dédié à la discussion sur les mangas et les dessins animés, le site a depuis acquis une influence culturelle considérable, ses utilisateurs popularisant des mèmes Internet tels que «rickrolling» et «Pepe the Frog».

Plus récemment, la nouvelle du décès du pédophile millionnaire Jeffrey Epstein a été anonymement publiée sur 4chans environ 40 minutes avant que tout journaliste traditionnel ne l’annonce [https://www.buzzfeednews.com/…/fdny-review-jeffrey-epstein-…].

Dans une annonce [https://newsroom.fb.com/…/…/09/combating-hate-and-extremism/], Facebook a également indiqué que son équipe de lutte contre le terrorisme avait élargi ses activités pour inclure toute organisation impliquée dans des "dommages réels", citant une montée de la "violence suprémaciste blanche" comme principal facteur de motivation.

Auparavant, l'équipe se concentrait uniquement sur la lutte contre le terrorisme - identifiant un large éventail d'organisations, y compris des suprématistes blancs, des séparatistes et des extrémistes islamistes djihadistes. Désormais, l’équipe dirige nos efforts contre toutes les personnes et organisations qui proclament ou sont impliquées dans des actes de violence entraînant des torts réels. Et l’équipe compte maintenant 350 personnes ayant une expertise allant de l’application de la loi à la sécurité nationale, en passant par le renseignement sur la lutte antiterroriste et des études universitaires en radicalisation.

Cette nouvelle structure était influencée par une série de facteurs, mais nous étions particulièrement motivés par la montée de la violence suprémaciste blanche et par le fait que les terroristes n'étaient peut-être pas clairement liés à des organisations terroristes spécifiques avant qu'un attentat ne se produise, comme cela a été observé au Sri Lanka. Nouvelle-Zélande.

Facebook s'est également engagé à utiliser l'intelligence artificielle pour mieux détecter et éliminer les contenus terroristes. Le réseau social a été critiqué pour son incapacité à retirer rapidement des vidéos de tournages en masse.

La société a également déclaré qu'elle avait interdit "plus de 200 organisations de la suprématie blanche" dans sa définition des organisations terroristes et haineuses.
-------------------------------
[Source > https://www.breitbart.com/…/facebook-to-ban-links-to-4chan…/]

Traduction: Jérôme Brachet (sur FB https://www.facebook.com/brachet.jerome/posts/2635497289814283 )

 

France-Infox, vous informe sur QAnon.

Passionant reportage vidéo, à ne pas manquer !!

https://tinyurl.com/y67nucmy

 

Donald J. Trump/ Les médias obéissent aux ordres du Parti démocrate ! RÉVEILLEZ-VOUS !

https://www.youtube.com/watch?time_continue=3&v=M4k5w0qRtQQ&feature=emb_logo

Date de dernière mise à jour : 20/05/2020

Ajouter un commentaire

Anti-spam